Genève

Les femmes voilées, discriminées?

Les femmes voilées ont-elle «La tête de l’emploi»? La semaine contre la racisme y consacrait samedi un débat.
Photo prétexte. CC0 Public Domain
Discriminations

Etudiante en sciences de l’éducation, Amina Attia a fini par jeter l’éponge. Dans le cadre des stages nécessaires à l’obtention du diplôme délivré par l’université de Genève, son voile a régulièrement posé problème, dit-elle. «J’ai dû changer de voie», raconte la jeune femme. Elle s’exprimait samedi dans le cadre de «La tête de l’emploi», une table ronde tenue dans le cadre de la Semaine contre le racisme organisée par le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion