Vaud

Béatrice Métraux, la verte protégée par les socialistes

Portraits de candidats (3/8). Béatrice Métraux, cible de la droite, a su faire face aux votes populaires pour sa première législature.
Doyenne du gouvernement DR
Elections cantonales vaudoises

Qui s’étonne que Béatrice Métraux soit le «maillon faible», la «femme à abattre», aux yeux de la droite? Seule représentante écologiste au sein de la majorité gouvernementale, elle a logiquement moins d’alliés que n’importe lequel de ses collègues. Il serait donc plus facile de la mettre à terre, elle, que de s’en prendre aux socialistes. Reste que Béatrice Métraux a surmonté la plupart des difficultés de sa première législature, donnant

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion