Genève

La justice offre un répit aux Musa

Le Tribunal administratif fédéral accorde à ces Kurdes de Syrie l’effet suspensif quant à leur renvoi en Croatie. En attendant un jugement sur le fond, ils peuvent rester légalement en Suisse.
Solidarité Tattes remettra le 30 mars au Conseil d’Etat une pétition signée par 2200 personnes demandant que la fratrie puisse rester avec sa famille. JPDS
Asile

Slava, Walat et Hazna Musa peuvent, tout comme le reste de leur famille, résider légalement en Suisse en attendant l’issue de leur procédure en justice. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) leur a accordé l’effet suspensif quant à leur renvoi, dans un arrêt daté de ce jeudi. La Cour doit maintenant statuer sur le fond, à savoir la non-entrée en matière du Secrétariat aux migrations sur leur demande d’asile. La justice

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion