Musique

Peter Peter, le spleen heureux

Le chanteur québécois, dont l’album Noir Eden vient de sortir, joue demain soir à Carouge (GE), dans le cadre du Festival Voix de fête. Interview
Peter Peter l’avoue: peu importe le tempo et ce qu’il chante ANNA HANKS / CC
Electro

Le titre du dernier ­album de Peter Peter évoque une fois encore une mélancolie ­radieuse ou une joie assombrie. Avec Noir Eden, le Québécois livre un opus au spleen électronique soutenu par des textes ciselés. En français. Celui qui a doublé son prénom pour supprimer son patronyme – une manière de marquer l’absence de son père – écrit dans sa langue maternelle. Sur le Net, on voit pourtant le nom

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion