Scène

Boule de cristal et hôpital gériatrique

A la Parfumerie à Genève, Les Survivants de Marie Beer conjugue les voix éraillées de Margarita Sanchez et Maurice Aufair, dans un moment de grâce entre folie douce et coups d’éclats.
Maurice Aufair OLIVIER CARREL
Théâtre

C’est à pas de loup qu’avance l’intrigue de la première pièce de Marie Beer, auteure de 28 ans et ancienne critique théâtre au Courrier, qui signe aussi la mise en scène. Dans Les Survivants, on lutte contre le temps qui voudrait nous visser dans un fauteuil roulant, ou nous agripper à un déambulateur. Une odeur de naphtaline nous parviendrait presque du plateau de la Parfumerie, déguisé en réfectoire d’un hôpital gériatrique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion