Genève

L’éducation routière échappe aux juristes

Genève

Au secondaire II, les enseignants en droit se chargeront dès la rentrée prochaine des cours de prévention routière, aujourd’hui assurés par des intervenants externes, soit des juristes. L’Union du corps enseignant secondaire genevois, le Touring club suisse et le groupe des enseignants de l’éducation routière déplorent cette «sortie de route» dans un communiqué de presse commun. Roland Burkhard, responsable de la coordination de l’éducation routière, craint que certains enseignants devant reprendre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion