Suisse

Vers un durcissement de la lex Koller

Les ressortissants d'Etats non membres de l'UE ou de l'AELE devraient à nouveau obtenir une autorisation en vue d'acquérir une résidence principale en Suisse. Le Conseil fédéral veut réviser la lex Koller pour l'adapter aux réalités actuelles.
Conseil fédéral

Il a ouvert vendredi une procédure de consultation jusqu'au 30 juin afin de combler des lacunes dans la loi et d'améliorer son exécution. Les règles d'achat de résidences principales devraient changer. Les citoyens extra-européens devraient à nouveau obtenir une autorisation pour acquérir une résidence principale en Suisse. Le sésame serait conditionné à une obligation: ils devraient revendre le logement dans les deux ans lorsqu'ils n'ont plus leur domicile en Suisse.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion