Livres

Noëlle Revaz, ouvrir des possibles

L’auteure d’origine valaisanne publie «Hermine Blanche», vingt-neuf nouvelles parfois proches du conte: un autoportrait en fragments qui marie l’humour et l’étrange. Rencontre.
«Je pars d’une situation ou d’une émotion que je transpose symboliquement.» GUILLAUME PERRET
Portraits de der

La petite Hermine Blanche est bien là mais son esprit s’évade dans les forêts enneigées, et ne revient pas; Chouchou, lui, se demande si ce sont ses bêtises qui ont tué grand-père; il y a cet autre garçon qui apprend de son aïeul comment tuer les insectes blessés, celui si poli qu’il n’ose appeler à l’aide, et ce petit qui ne peut s’endormir. Mais aussi des femmes qui se demandent

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion