Musique

Piano Seven, dernier set

Réunir sept pianos et pianistes sur une même scène: le projet était insensé, il aura duré trente ans et voyagé dans le monde entier. Ultimes rappels à Montreux et Genève.
Piano Seven sera en concert avec un trio à cordes JEAN-PHILIPPE BASSIN
Concerts

Un grand piano de concert, c’est 220 cordes pour 88 touches et une dizaine de doigts. Multipliez par sept: voici Piano Seven, cette belle incongruité qui bientôt ne sera plus. Cela fait trente ans que François Lindemann porte cette audace à travers le monde, défiant les scepticismes pour magnifier un instrument que l’on pensait capable de s’accoupler à tout sauf à lui-même. Et pourtant, ce plaisir multiple fut d’une insoupçonnable

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion