Suisse

Pas une voix pour «No Billag»

Le Conseil des Etats ne veut pas affaiblir la SSR dans un contexte de crise des médias.
La redevance rapporte actuellement quelque 1 JPDS
Redevance radio-TV

La SSRn’a que des amis au Conseil des Etats. Il ne s’est pas trouvé un seul sénateur, mercredi, pour défendre l’initiative «No Billag» qui réclame la suppression de la redevance radio-TV. Pas question de remettre en cause le service public ainsi qu’un système de financement qui contribue à la cohésion nationale en dotant généreusement les minorités linguistiques. «Le monde des médias vit de profonds bouleversements, rappelle le Neuchâtelois Raphaël Comte

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion