Genève

Mauvais carnet pour les autorités

Selon la Cour des comptes, les aménagements destinés aux cyclistes et aux piétons sont insuffisants. Les autorités doivent revoir leurs priorités.
L’association Pro-Vélo relève que Genève a construit de très belles pistes cyclables sur les routes en périphérie JPDS
Genève

Les autorités genevoises n’obtiennent pas la moyenne pour leur action en faveur des cyclistes et des piétons. Ce constat critique est établi par le principal organe public de surveillance, la Cour des comptes. Cette dernière a présenté mardi, devant la presse, les résultats d’une évaluation globale de la politique genevoise en matière de mobilité douce: les aménagements actuels sont jugés «insuffisants». La cour base notamment son rapport sur deux lois

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion