Genève

Prison de la Brenaz: trop pressé, l’exécutif genevois est rappelé à l’ordre

Les députés désavouent le Conseil d’Etat genevois qui voulait mettre en conformité le parking de la prison de la Brenaz, créé sur un terrain inconstructible.
Ce n’est qu’une fois la prison de la Brenaz sortie de terre JPDS
Grand Conseil

Les conseillers d’Etat ont mis la charrue avant les bœufs, lors de la construction de la prison de la Brenaz. Plus précisément, le parking de l’établissement a été créé sur des terrains agricoles et forestiers, pourtant inconstructibles. Ce n’est qu’une fois l’ouvrage sorti de terre, en 2015, que l’exécutif a déposé un projet de modification de zone devant des députés. Ces derniers, fâchés d’avoir été «mis sur le fait accompli»,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion