Vaud

La dynamique… de la méthode bicéphale

Le gouvernement vaudois présentait mercredi son bilan de législature. Notre analyse.
Le Libéral-radical Pascal Broulis (photo) et le Socialiste Pierre-Yves Maillard ont affiché leur supériorité sur tout le reste de la pyramide vaudoise du pouvoir politique. WIKIPEDIA/CC
Vaud

Revoilà le «compromis dynamique». Une fois encore, mercredi, c’est ainsi que le Gouvernement vaudois a décrit noir sur blanc sa méthode de travail qui ferait la clé de sa réussite. La méthode du «compromis dynamique», les ministres vaudois l’appliquent dès qu’ils ont des divergences sur le sujet qu’ils ont décidé d’empoigner. Ils se libèrent du blocage en négociant simultanément sur d’autres sujets, en plus du premier. Et à la fin,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion