Suisse

Procédure «fast track» appliquée aux Guinéens

Les demandes d'asile déposées par des ressortissants guinéens seront désormais traitées de manière accélérée, selon la procédure dite "fast track". Le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) souligne que ces personnes n'ont qu'un besoin de protection "très limité".
Asile

La Guinée est l'un des principaux pays d'origine des requérants d'asile, et le nombre de requêtes augmente depuis l'été 2016. Elles seront dorénavant traitées selon la procédure “fast track” qui s'applique aux demandes peu fondées de personnes provenant de pays pour lesquels le taux de reconnaissance est faible, écrit vendredi le SEM dans un communiqué. En 2016, 900 Guinéens ont déposé une demande d'asile en Suisse, contre 274 l'année précédente.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion