Vaud

Critiques sur la taxe vaudoise aux boissons sucrée

Les producteurs de boissons rafraîchissantes goûtent peu la proposition de Pierre-Yves Maillard d'une taxe vaudoise sur les sodas afin de financer une partie de la prise en charge de soins dentaires. Ils la jugent injuste et doutent de son efficacité.
Santé

“Il y a du sucre dans de nombreux aliments, pourquoi mettre l'accent sur un type de produit dans le contre-projet?”, s'interroge Christiane Zwahlen, responsable de la communication de l'Association suisse des sources d'eaux minérales et des producteurs de soft drinks. Elle juge cette taxe “injuste”. Injuste et dont les effets sur les consommateurs sont, selon elle, méconnus. “Il n'existe pas d'étude fiable qui démontre l'effet dissuasif d'une telle taxe sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion