Suisse

Aide au cinéma: quelle transparence?

Par trois voix contre deux, les juges fédéraux ont estimé que l’aide à la réalisation de films était distribuée de manière légale. Ce que contestait le cinéaste Daniel Künzi.
«Quand on est face à un refus DEJAN SAVIC
Tribunal fédéral

Le dispositif de financement du cinéma suisse est-il transparent? Non, selon le réalisateur genevois d’origine jurassienne Daniel Künzi. Ce dernier – auteur d’un récent documentaire, Jura: enracinés à leur terre», sur la paysannerie – a en effet contesté devant le Tribunal fédéral les mécanismes de subventions de sa profession. Il a été débouté ce vendredi. Mais avec les honneurs, par trois voix contre deux. C’est le suffrage du président de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion