Vaud

RIE III: le silence criant du Parti socialiste

A deux mois des élections cantonales, un épais silence entoure l’application de la RIE III vaudoise.
LDD
Exergue

La gauche, qui avait combattu la réforme fédérale de l’imposition des entreprises, a été désavouée par les citoyens vaudois (ceux-ci ont accepté la réforme à 51%, alors que la Suisse l’a refusée à 59%). Son message paradoxal – soutenir le paquet vaudois «équilibré» mais combattre une RIE III fédérale qui offrait des cadeaux fiscaux – n’a pas pris. Et c’est surtout le Parti socialiste qui en ressort affaibli, en manque total de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion