Suisse

Les cantons réduisent l’hébergement des requérants d’asile

Avec le recul de nouvelles demandes d'asile en Suisse, de nombreuses structures d'hébergement sont devenues inutiles dans les cantons. Depuis la fermeture de la route migratoire des Balkans en mars 2016, l'afflux de réfugiés a fortement diminué.
Migration

Pour 2017, le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) s'attend à 24 500 nouvelles demandes d'asile. Mais ces pronostics ne valent que si l'accord entre l'Union européenne et la Turquie tient, écrit le patron du SEM, Mario Gattiker, dans une lettre envoyée fin janvier aux cantons. En cas de résiliation, les chiffres pourraient immédiatement repartir à la hausse, ce qui se traduirait pour la Suisse par plus de 32 000 requêtes.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion