International

Iran: une femme chauffeur de taxi sans foulard

Les femmes chauffeurs de taxi sont rares à Téhéran. Et encore plus celles qui vivent leur liberté au volant.
Thierry Jacolet
Reportage

C’est une bulle dans les rues polluées et au goût de bouchon de Téhéran. Pour ne pas dire un sanctuaire de liberté en plein espace public. Le taxi est le seul transport collectif qui ne pratique pas la séparation des hommes et des femmes. Celles-ci sont reléguées au fond des bus et des rames de métro, tandis que les taxis restent mixtes. Devant et derrière. Depuis quelques années, il y

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion