Cinéma

Eros et la crise grecque

Dans «Worlds Apart»,  le réalisateur grec Christopher Papakaliatis fusionne comédie romantique et cinéma engagé. Décevant.
Trigon Films
Cinéma

Comédien populaire en Grèce, scénariste de séries TV et déjà réalisateur de l’inédit What If (2012), Christopher Papakaliatis a décroché la timbale avec son second long métrage: parlé en partie anglais et défendu par une distribution internationale (dont J.K. Simmons de Whiplash), Worlds Apart a enregistré plus de 700'000 entrées dans les salles du pays. Le secret de ce succès? Un film sur l’amour au temps de la crise, qui tente de fusionner

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion