Actualité

L’impact du réchauffement sur les animaux jusqu’ici «sous-estimé»

Une étude relève que le réchauffement climatique touche près de la moitié des mammifères terrestres et le quart des oiseaux en péril
Climat

Le réchauffement climatique touche près de la moitié des mammifères terrestres et le quart des oiseaux en péril. C'est bien plus qu'il n'était envisagé jusqu'ici, souligne une étude. Les primates et les éléphants sont parmi les plus concernés, notamment parce qu'ils ne se reproduisent pas vite. Ils s'adaptent lentement face à des changements environnementaux rapides, soulignent ces travaux parus dans la revue Nature Climate Change. Selon cette étude, co-produite notamment

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion