Scène

Gabor Varga. Fonceur sans borne

Un pied dans la danse, un autre dans la diffusion, le danseur et chorégraphe hongrois installé à Genève est sur tous les fronts. A Antigel et aux Journées de danse contemporaine suisse, il cosigne Creature avec József Trefeli.
Gabor Varga vient de créer son bureau de diffusion BravoBravo JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Danse

Ne vous fiez pas à son allure placide. Derrière le regard bleu pâle et la douceur des mots du danseur et chorégraphe se cache un fonceur invétéré. Ce qui se vérifie sur scène dans Creature, que Gabor Varga cosigne avec József Trefeli, encore à voir ce vendredi au Palladium (Genève) dans le cadre d’Antigel et des Journées de danse contemporaine suisse. L’anecdote qu’il nous raconte dans un café genevois, face

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion