Suisse

Les intérêts de l’industrie mis à mal

En suspendant le projet militaire DSA, Guy Parmelin n’a pas fait plaisir aux milieux industriels.
Au sein des commissions de gestion Nirazul / Wikimedia Commons
Armement

«Décision pas compréhensible», prise à un moment «problématique»: les commissions de gestion du parlement (CdG) n’ont pas été tendres avec Guy Parmelin vendredi dernier. Leur grief principal? Une suspension précipitée et insuffisamment étayée du projet de défense sol-air DSA/BODLUV – controversé au sein de l’armée – qu’il s’agit de relancer dans les plus brefs délais. Si personne ne nie que le ministre de la Défense a commis des impairs, certains

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion