Genève

Vider les bunkers: Mauro Poggia rappelé à ses promesses

Quelque 300 personnes ont manifesté vendredi soir sur la Treille à l’appel du collectif Perce-frontières pour exiger la fin du logement en bunkers des réfugiés et une politique d’asile plus digne.
Les organisateurs ont dénoncé un déploiement de force «absurde». LDD
Genève

«On a décidé de marquer le coup». A l’occasion du deuxième anniversaire d’une lettre envoyée par le mouvement No Bunkers, le collectif faîtier de défense des migrants, requérants d’asile et de personnes sans statut légal Perce-frontières a organisé vendredi soir une manifestation. Quelque 300 personnes ont répondu à l’appel. Principalement des jeunes, mais aussi des militants associatifs ou de gauche. La revendication n’a pas changé: elle vise à sortir les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion