Livres

Le retour de Nedjma

Dans "Bled", le Guinéen Tierno Monénembo explore les tensions de l'Algérie postcoloniale.
Tierno Monénembo. DR
Roman

Dans le Maghreb, le mot bled renvoie au «pays», à un hameau perdu, isolé. C’est cette notion géographique qu’utilise métaphoriquement Tierno Monénembo, à la fois comme titre de son dernier roman et comme exploration tragique d’une Algérie postcoloniale. Il campe ici une égérie bannie, après avoir donné la parole à plusieurs personnages masculins dans ses précédentes variations romanesques autour des amnésies du monde: Le Roi de Kahel (Prix Renaudot 2008) nous

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion