Actualité

Feu vert à l’arrêt de Fessenheim

Le processus de fermeture de la centrale est engagé, mais devra encore être confirmé.
Mise en service en 1977 Florival / via Wikimedia Commons
France

C’était une des promesses phares de la campagne de François Hollande, faite dans la foulée de la catastrophe de Fukushima, en 2011: la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). Le processus a connu hier une avancée considérable avec la signature par le groupe EDF, exploitant du parc nucléaire hexagonal, d’un accord avec l’Etat, validant le principe d’une fermeture de Fessenheim à l’horizon 2018, en échange d’une indemnisation de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion