Genève

La fin des emplois de solidarité

La Villede Genève a engagé les six personnes placées au MAH en emploi de solidarité.
Comment va le MAH?
Genève, le 17 décembre 2013 Musée d'Art et d'Histoire de Genève, prises de vue extérieurs du bâtiment. © Magali Bezençon / Le Courrier JPDS
Ville de Genève

A l’unanimité, le Conseil municipal a voté mercredi la régularisation des derniers emplois de solidarité (EdS). La Ville de Genève sort définitivement de ce système, comme elle l’avait décidé en 2012, quand elle collaborait avec 40 personnes travaillant sous ce régime. Dans son projet de budget 2017, l’exécutif prévoyait de créer trois postes de gardien au Musée d’art et d’histoire (MAH), afin de municipaliser les derniers EdS. Mais comme le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion