Actualité

Combat de coqs au parlement européen

Les eurodéputés éliront mardi celui qui présidera leur assemblée. La guerre des chefs fait rage.
Le libéral belge Guy Verhofstadt est l’un des trois favoris à la succession de Martin Schulz. Keystone Claude Truong-Ngoc
Union européenne

C’est une véritable tragicomédie qui se joue au Parlement européen, dont les 751 membres éliront le 17 janvier leur nouveau président, à bulletins secrets, pour une durée de deux ans et demi. Un de leurs principaux leaders, le démocrate-chrétien allemand Manfred Weber, a tiré la sonnette d’alarme, mardi. Huit eurodéputés de tous horizons politiques, de l’extrême droite à la gauche radicale, brigueront mardi la succession du social-démocrate allemand Martin Schulz, qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion