Genève

La gauche veut mettre fin aux «stages bidon»

Dans un projet de loi, l’Alternative rose-rouge-verte propose d’ancrer dans la loi les critères permettant à une entreprise d’employer des stagiaires
Les contrôles de l'OCIRT n'offrent qu'une garantie toute relative. JPDS
Droit du travail

Une manière de graver dans la loi la pratique telle que définie dans un accord auquel ont adhéré en septembre dernier les partenaires sociaux. L’Alternative rose-rouge-verte a présenté mardi un projet de loi visant à établir une distinction claire entre stages et emplois. A lutter contre le travail au rabais et contre les «stages bidon», pour parler en clair. Le projet de loi – qui devrait être renvoyé en commission

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion