Neuchâtel

Hôpitaux: le gouvernement veut éviter une régression

Maintenir deux sites similaires avec des soins aigus plongerait l’Hôpital neuchâtelois dans un cercle vicieux d’affaiblissement, selon le Conseil d’Etat.
Neuchâtel

Un recul de 15 ans ou des progrès pour 30 ans: c’est le choix donné aux Neuchâtelois par la votation du 12 février sur l’organisation hospitalière, dit le Conseil d’Etat. Selon lui, une victoire de l’initiative pour deux hôpitaux similaires serait une régression. «Voulons-nous restaurer les hôpitaux de notre enfance ou construire l’avenir pour nos enfants?», demande le gouvernement cantonal. Il a tenu une conférence de presse mardi, au lendemain

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion