Actualité

Too big to lose*

Espagne

Pile, je gagne, face, tu perds. On connaît la blague potache. En Espagne, la plaisanterie ne fait pourtant plus rire, car la disposition figurait en toutes petites lettres au bas des hypothèques à taux fluctuant contractées par des millions d’Espagnols. On appelle ça la «clause plancher»: si le taux de référence du marché (Euribor ou IRPH) part à la hausse, l’endetté passe à la caisse. Mais si le marché tend

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion