Histoire

Le musée anachronique de Staline

En Géorgie, une expo rend toujours hommage au Petit Père des peuples, sans l’ombre d’une critique.
A Gori Pascal Fleury
Reliquat soviétique

Alors que dans l’ancien bloc de l’Est, la plupart des statues de Joseph Staline ont été renversées durant la «déstalinisation» des années 1960 ou lors de la chute de l’URSS en 1991, à Gori, au centre de la Géorgie, un musée colossal rend encore hommage à l’enfant du pays, dans le style le plus emphatique de la propagande soviétique. «Le Musée Staline n’a plus été réactualisé depuis 1959», avertit notre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion