Actualité

La génération perdue

En Chine, des millions d’enfants grandissent sans leurs parents, partis travailler en ville. Reportage.
Les trois fillettes Wang ne voient leurs parents qu’une fois l’an JULIE ZAUGG
Chine

Chez les Wang, les tâches sont réparties de façon parfaitement équitable. Jin est en charge de la cuisine. «Ma spécialité ce sont les patates en lamelles», raconte ce petit morceau de femme qui paraît bien plus âgé que ses 14 ans. Sa petite sœur Yin, 12 ans, s’occupe de la lessive. «Je lave les habits dans la rivière», glisse-t-elle de sa petite voix enfantine. La cadette Jia, qui a 10 ans, est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion