Suisse

La petite lamproie en grand danger

Le poisson de l’année 2017 incarne le manque de vitalité des rivières. Des remèdes se profilent toutefois.
Tiit Hunt/cc3.0
Environnement

Un corps d’anguille et une ventouse pourvue de dents en guise de bouche: la petite lamproie n’est ni un canon de beauté, ni une prise convoitée des pêcheurs suisses. Ces derniers l’ont pourtant désignée poisson de l’année 2017, car elle constitue un précieux indicateur de la santé de nos cours d’eau. En effet, cette espèce, qui n’a pratiquement pas évolué depuis 500 millions d’années, est aujourd’hui menacée de disparition. Cela principalement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion