International

Le «doute» né à Cologne persiste

Un an après les agressions du réveillon, le lien entre réfugiés et criminalité fait toujours polémique
Manifestation à Cologne contre les aggressions du réveillon. DR
Terrorisme

La présence de centaines de milliers de réfugiés rend-elle l’Allemagne moins sûre? Les réfugiés sont-ils plus criminels que les Allemands? C’est avec ces questions que la population a démarré l’année. C’est avec les mêmes interrogations qu’elle va l’achever. Pour nos voisins, l’année 2016 est marquée par le déroulement d’actes criminels et terroristes sans précédent, et qui impliquent des réfugiés. Il y a eu les agressions sexuelles du jour de l’an

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion