Genève

La dernière “Feuille d’avis” est sortie

A partir du 4 janvier, l’entier du contenu de la Feuilled’avis officielle (FAO) bascule sur internet. Une page se tourne.
Le 30 juin 1752 paraissait à Genève un avis du libraire et imprimeur Emmanuel Duvillard fils annonçant qu’il avait obtenu «de nos magnifiques et très honorés Seigneurs» (à l’époque on avait le respect de l’autorité) le privilège exclusif d’imprimer et d’exposer en vente une feuille contenant «des avis sur différentes choses» DR
Presse

La FAO est morte, via la FAO? Le 30 juin 1752 paraissait à Genève un avis du libraire et imprimeur Emmanuel Duvillard fils annonçant qu’il avait obtenu «de nos magnifiques et très honorés Seigneurs» (à l’époque on avait le respect de l’autorité) le privilège exclusif d’imprimer et d’exposer en vente une feuille contenant «des avis sur différentes choses». La Feuilled’avis officielle (FAO) était née. Quelque deux cent soixante-cinq ans plus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion