Actualité

Putschistes présumés jugés à Istanbul

Vingt-neuf policiers sont accusés d’avoir refusé de défendre le président Erdogan lors du coup d’Etat manqué du 15 juillet dernier.
Turquie

Le premier procès à Istanbul de participants présumés au coup d’Etat manqué du 15 juillet s’est ouvert mardi. Une trentaine de policiers comparaissent pour avoir refusé de défendre le président Recep Tayyip Erdogan. Il s’agit du procès le plus important à ce jour depuis le coup d’Etat manqué. D’autres procès ont déjà commencé dans plusieurs villes de Turquie, où 41’000 personnes ont été arrêtées depuis le 15 juillet. Les 29

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion