Arts plastiques

Cet art qui prend du temps

Autour des splendides cinémas de Sugimoto, le Musée des beaux-arts du Locle interroge la notion de temps dans quatre pratiques artistiques. Magnifique.
Hiroshi Sugimoto HIROSHI SUGIMOTO / COURTOISIE GALLERY KOYANAGI
Exposition

Le blanc n’est pas forcément synonyme de néant, rappellent les célèbres écrans de cinéma du photographe japonais Hiroshi Sugimoto. Série au long cours débutée à la fin des années 1970, Theatres a la forme d’un inventaire minutieux de belles salles obscures, doublé d’une vertigineuse réflexion sur le médium photographique. Car loin d’être instantanées, les prises de vues calquent leurs temps d’ouverture sur la durée du film projeté. Au rythme de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion