Vaud

Paradoxe chez les socialistes vaudois

Pierre-Yves Maillard et sa majorité de gauche se taisent sur la réforme de l’imposition des entreprises.
Les ministres socialistes vaudois WIKIMEDIA COMMONS/ERNIE DEANE
Votation fédérale

Les socialistes vaudois soutenaient à fond le volet cantonal de la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) en mars dernier. Tout comme les autres forces politiques vaudoises, à l’exception de la gauche de la gauche. Le volet vaudois de la RIE III, qui associait la baisse de l’impôt sur les entreprises à des compensations sociales, était plébiscité par neuf votants sur dix. Aujourd’hui les socialistes vaudois, dans la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion