Vaud

Naissance d’une «banque de temps»

Un collectif lance ce week-end un système d’échange local de services. Sa monnaie? L’heure de travail.
La valeur du service est évaluée par le temps passé à l’effectuer. Ainsi CC0 Public Domain
Lausanne

Les Systèmes d’échanges locaux (SEL) essaiment un peu partout en Suisse romande. Et ils s’apprêtent à accueillir un nouveau venu à Lausanne. Le collectif Let’s Act, né en 2015 lors d’une vente aux enchères d’œuvres d’art au profit des migrants, lance ce week-end sa «Banque de temps», soit une plateforme d’échange de services sans transaction monétaire. Avec l’ambition de renforcer les liens sociaux à l’échelle régionale, celle du Grand Lausanne.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion