Suisse

Forte opposition aux «zones OGM»

Le Conseil national a rejeté hier le projet de coexistence des cultures, prévu après le moratoire.
Photo prétexte. Neil Palmer (CIAT)
Suisse

Que ferons-nous au terme du moratoire sur la culture d’OGM en 2021? Le Conseil fédéral a imaginé la suite: un régime de coexistence entre les cultures classiques et celles génétiquement modifiées – «dans l’hypothèse d’une meilleure acceptation par les consommateurs et d’un intérêt réel pour l’agriculture». Il a présenté cet été un projet de loi pour autoriser des «zones OGM», enclavées et supervisées, avec des filières de production isolées du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion