Genève

Un «oui, mais» à l’ouverture dominicale des commerces

Les Genevois autorisent les emplettes durant trois dimanches par an et le 31 décembre. L’initiative de la gauche enregistre un score honorable. 
Genève, le 23.04.2014 Innauguration de la Migros de la gare de Cornavin © J.-P. Di Silvestro / Le Courrier JPDS
Genève

Les Genevois ont accepté, ce dimanche, l’ouverture de tous les commerces durant trois dimanches par an et lors du 31 décembre. Un principe contenu dans un contre-projet à une initiative syndicale. Cette libéralisation devrait toutefois être compensée par des avancées en matière de conditions de travail dans ce secteur. Le contre-projet, largement soutenu, a obtenu 57,3% des suffrages et a été plébiscité à la question subsidiaire (63,2%). À l’issue d’une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion