Suisse

Le second œuvre manifeste en Suisse romande

Mobilisation d'une ampleur inédite des ouvriers de chantier contre l'abandon de la convention collective de travail par les employeurs. Certains évoquent déjà une grève.
Construction

Les travailleurs du second œuvre romand se sont mobilisés vendredi pour défendre leur convention collective de travail (CCT). Plus de 500 employés, selon les syndicats Syna et Unia, ont «vigoureusement» dénoncé sa résiliation par les employeurs. Ces travailleurs ont participé dans tous les cantons romands à des pauses de midi prolongées et à des interruptions de travail jusqu'en fin d'après-midi, indiquent vendredi les deux syndicats dans un communiqué commun. «Ils

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion