Genève

Surveiller, puis punir?

Genève

Le canton de Genève a présenté hier le bilan nuancé d’une opération pilote sur deux ans de vidéosurveillance dans le quartier chaud des Pâquis. Alors même si le magistrat chargé du dossier, le conseiller d’Etat Pierre Maudet, préfère voir le verre à moitié plein, gardons tout de même une solide dose de méfiance. Tout d’abord, parce que les effets ne sont pas spectaculaires. Les acteurs du deal de rue ont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion