Valais

Grand Conseil valaisan: Oskar Freysinger libre de parler à Berlin

La présence d'Oskar Freysinger à un congrès d'extrême droite à Berlin le 5 novembre a été pointée du doigt vendredi au Grand Conseil. Le gouvernement valaisan n'a, lui, fait aucun reproche au chef du département de la formation et de la sécurité.
Valais

Des députés de l'Alliance de gauche ont dénoncé le comportement d'Oskar Freysinger: “il n'est pas digne d'un conseiller d'Etat et n'est pas acceptable.” Les élus s'inquiètent aussi de l'image donnée aux écoliers du canton.   Ils ont aussi rappelé le piquant de la situation ce 5 novembre: alors que leur chef était à Berlin, les policiers valaisans ont dû intervenir pour mettre fin à une réunion de militants d'extrême droite

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion