International

Les leaders de l’opposition kurde arrêtés

Les coprésidents du HDP, qui pèse plus de 10% des voix, sont les dernières victimes des purges dictées par le président islamiste Erdogan.
Turquie

La répression contre toute opposition en Turquie vient de franchir un nouveau pallier avec l’arrestation entre jeudi et vendredi de douze députés du Parti démocratique des peuples (HDP, gauche pro-kurde) et de leurs coprésidents Selahattin Demirtas et Figen Yuksekdag. Si les réactions sont vives au niveau international, les autorités d’Ankara affirment respecter la loi et accusent les dirigeants du HDP de refuser de témoigner dans des dossiers liés à «la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion