Genève

Un bistrot sur trois bientôt hors-la-loi

Le différend entre l’Etat et de nombreux acteurs culturels s’est en partie réglé avec l’assouplissement de la procédure d’autorisations des buvettes.
Les exploitants ont jusqu’au 31 décembre 2016 pour se plier aux exigences cantonales Jean-Patrick Di Silvestro
Genève

Le Service du commerce (SCom) ne s’attendait pas à un tel retard. Alors que le délai échoit le 31 décembre prochain, plus d’un tiers des établissements concernés par la nouvelle Loi sur la restauration, le débit de boissons, l’hébergement et le divertissement (LRDBHD) ne se sont pas encore mis en conformité. Depuis janvier 2016, plusieurs formalités sont à remplir afin d’obtenir une autorisation d’exploiter. Pierre Maudet, conseiller d’Etat chargé de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion