Actualité

Les maires de Diyarbakir en détention pour activités “terroristes”

Un tribunal turc a annoncé dimanche avoir placé en détention provisoire les deux maires de Diyarbakir, ville à majorité kurde du sud-est de la Turquie. Ils sont accusés d'activités "terroristes" en lien avec le parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).
Turquie

Gültan Kisanak et Firat Anli, élus ensemble en 2014 à la tête de Diyarbakir, sont accusés d'”appartenance à une organisation terroriste armée” et de “soutien logistique à une organisation terroriste armée”, selon un communiqué du tribunal de Diyarbakir. Leur mise en détention intervient cinq jours après leur placement en garde à vue, qui avait provoqué une flambée de violence dans le sud-est du pays. Ayla Akat Ata, une ancienne députée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion