Suisse

L’Europe en ordre de bataille

L'initiative du 9 février 2014 «contre l’immigration de masse» est discutée ce mardi par le comité mixte. Décryptage vu de Bruxelles.
La Suisse privilégie une «priorité indigène light» en faveur des travailleurs résidents (cuisine des Hôpitaux universitaires de Genève JPDS
Libre circulation

Le président de la Confédération, Johann Schneider-Ammann, ne retrouvera pas comme prévu celui de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, vendredi à Bruxelles. Cette rencontre au sommet a été annulée, en raison de son inutilité. Elle est due à un désaccord persistant entre Berne et l’UE sur la mise en œuvre de l’initiative du 9 février 2014 «contre l’immigration de masse». Les Européens – la Commission et les Vingt-Huit – ont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion