BD

Une BD pour raconter le calvaire du Bataclan

La tuerie du Bataclan en bande dessinée: c'est le défi que relève Fred Dewilde, graphiste qui a vécu l'horreur et en ressort traumatisé mais sans haine. Mon Bataclan paraît demain,
Terrorisme

Piégé lors de l'attaque djihadiste contre la salle de concert parisienne du Bataclan le 13 novembre 2015, un graphiste de 50 ans, Fred Dewilde, raconte son effroyable expérience dans Mon Bataclan. Cette bande dessinée paraîtra vendredi en France, Suisse et Belgique. Le dessin est en noir et blanc. Les trois djihadistes, représentés sous forme de squelettes, ont le visage blême de la mort. Quand ils commencent à tirer, «nous ne

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion